Contactez nous au
FAQ

Que peut-on faire des cendres d’un défunt ?

Après la crémation, les cendres sont recueillies dans une urne cinéraire munie d'une plaque indiquant l'identité du défunt et le nom du crématorium.

L'urne peut être inhumée au sein d'un cimetière ou d'un site cinéraire :

  • Inhumation de l'urne dans une sépulture existante ou à créer (en pleine terre ou en cavurne)
  • Dépôt de l'urne dans un columbarium
  • Scellement de l'urne sur un monument funéraire
  • Dispersion des cendres dans l'espace aménagé à cet effet (jardin du souvenir)
  • Inhumation de l'urne dans le terrain communal, pour au moins 5 ans, dans un emplacement non concédé

Les cendres peuvent également être dispersées dans les conditions suivantes :

Pour disperser les cendres en pleine nature, il faut s'assurer que celles-ci ne se répandront pas, même partiellement, sur la voie publique ou dans un lieu public (stade, square, jardin public, etc.).

La dispersion est autorisée en pleine mer, mais peut être interdite sur les cours d'eau (renseignez-vous auprès de la mairie de la commune concernée).

La dispersion dans de grandes étendues accessibles au public mais appartenant à une personne privée (un champ, une prairie, une forêt, etc.) est possible sous réserve de l'accord préalable du propriétaire du terrain.

Une déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt est nécessaire. Un registre indique l'identité du défunt, la date et le lieu de dispersion des cendres.

Contact

Formulaire

loader

Chargement, veuillez patienter…